Vente appartement

Bilan mi 2018 : Acheter un appartement, calvaire ou opportunité ?

Les crises immobilières sont bien loin derrière nous. Le marché de ce genre de biens commence à reprendre du poil de la bête. 2017 a même été l’année des records de vente grâce aux aides étatiques comme les Prêts à Taux Zéro. Il est alors plus qu’important de faire le bilan de cette année, surtout en matière d’appartement.

Un grand bouleversement au niveau mondial

Certains évènements ont perturbé de manière notoire les cours des marchés depuis le début de l’année. Bien entendu, ce secteur reste très attractif et est toujours en nette progression. Cependant, un constat s’impose. Seule une minorité de produits est bénéfique. Il s’agit notamment du monde du co-working et des maisons de seconde habitation. Selon les analystes de chez BNP Paribas, les produits de type co-working sont le futur de ce secteur dans les années à venir. Par contre, les frénésies, constatées ces dernières années dans les grandes villes du monde, ont été freinées par leur administration. Les achats dans ces localités ont ainsi connu des diminutions notables. Les seules qui peuvent se prévaloir de rester légèrement stables sont New York et Paris.

L’immobilier en France durant le premier semestre de 2018

Dans l’Hexagone, les prix ont connu une hausse maintenue durant la première moitié de l’année 2018. Par rapport aux pouvoirs d’achat des éventuels investisseurs, une augmentation moyenne de l’ordre des 8 % est constatée. En effet, suite aux différentes aides étatiques, le marché a connu une croissance importante. La demande a dépassé rapidement l’offre. Les prix ont ainsi flambé depuis la fin de l’année 2017. Les acheteurs ne peuvent que constater l’augmentation du prix du marché et ne peuvent contrer l’inflation généralisée. Malgré tout, ce secteur semble encore avoir de beaux jours en France au vu des chiffres de ce premier semestre.

La saturation des grandes villes en France

Comme pour les autres pays du monde, les grandes villes commencent à saturer en France. Le résultat immédiat est le prix qui flambe. Ce dernier est passé du simple au double en quelques mois. Les agglomérations, comme Bordeaux, ou encore Marseille, ont explosé le prix du m². Les demandes ont ainsi baissé de manière significative. Pour le même prix mais avec des espaces largement plus grands, les investisseurs préfèrent maintenant miser en dehors de ces localités. Ainsi, les derniers résultats de 2018 montrent que les délais de vente dans ces villes ont augmenté. Un signe indiquant que le marché est saturé et qu’il a du mal à redémarrer dans ces zones.

Acheter un appartement : une réelle opportunité ou non

Au vu des chiffres en cette moitié d’année, tout dépend réellement du secteur d’achat. Les appartements seront un calvaire à vendre dans les grandes villes de France. Ils resteront sous les bras durant un certain moment. Par contre, ce type de transaction est une opportunité à Paris. C’est l’une des rares villes de France qui peut se targuer d’une évolution continue et stable (près de 2,2%). Les biens les moins attractifs, comme ceux situés au rez-de-chaussée, se vendent en moins de 2 mois dans la ville des lumières. Un délai que beaucoup de régions ne peuvent pas espérer d’ici quelques années. Par ailleurs, cette durée a connu une diminution de l’ordre des 2% par rapport aux autres années. Un véritable record si on tient compte de l’état de l’immobilier en général dans l’Hexagone et dans le monde.