Acheter une maison

Comment financer l’achat d’une maison en France

L’acquisition d’une maison est un véritable investissement dans le long terme mais qui nécessite des fonds considérables. Selon le type de projet, le montant requis pour financer l’achat d’une maison peut varier. L’idéal serait de disposer de la somme nécessaire et de payer au comptant. Mais dans le cas où le montant disponible n’est pas suffisant pour payer cash, il convient de se tourner vers d’autres moyens de financement qui vont le compléter.

L’apport personnel

Une personne qui envisage d’acheter une maison doit, à priori, posséder une certaine somme qu’elle prévoit d’investir dans cette acquisition. Ce montant constitue les fonds propres qui vont lui servir d’apport personnel. Cet apport personnel correspond généralement à des épargnes réalisées pendant un certain temps. Toutefois, cela peut être un héritage, un gain en affaires, ou autres. Ces fonds propres ont une importance capitale, qu’ils soient suffisants pour financer la totalité de l’acquisition, ou qu’ils vont servir d’apport personnel dans une demande de crédit immobilier. Effectivement, la plupart des banques exigent un minimum d’apport personnel avant d’octroyer un prêt immobilier.

Financer l’achat d’une maison grâce aux aides financières

Nombreux dispositifs visant à aider financièrement les ménages dans l’achat d’une maison ont été élaborés. Saisir l’un d’eux peut être une alternative afin de compléter les fonds propres. Chaque personne a son propre cas, donc l’éligibilité à une aide particulière dépend de la situation de l’intéressé. Ces dispositifs évoluent au fil du temps, raison pour laquelle il convient de bien se renseigner auprès de la mairie pour avoir des informations à jour et pour pouvoir en bénéficier. Le crédit d’impôt, le prêt à taux zéro et le Plan d’Epargne Logement font partie de ces aides financières. Ce dernier a vraiment la cote auprès des ménages. Il se réalise en trois étapes à savoir l’épargne, la prime et le prêt immobilier. L’épargne effectuée par le titulaire du compte lui permet de bénéficier des intérêts et de certains droits. A la fermeture de ce compte épargne, une prime lui sera versée et il acquerra également certains droits, comme précédemment. A partir du PEL obtenu, il est possible d’instruire une demande de prêt immobilier. Le montant et la durée de ce crédit seront calculés en fonction des droits acquis par le requéreur.

Le crédit immobilier

L’autre recours permettant de trouver les fonds pour acheter une maison est le crédit immobilier. Ce type d’emprunt peut se contracter aussi bien auprès d’un organisme de crédit qu’auprès d’une banque. Le taux peut être variable ou fixe selon l’entente entre les deux parties. Généralement, les conditions d’octroi se réfèrent surtout au taux d’endettement, aux apports personnels et aux revenus. Toutefois, d’autres conditions peuvent être exigées. Dans tous les cas, l’idéal est de se rapprocher de sa banque et de demander auprès du conseiller clientèle.